Anaïs Gauduin

INTERVIEW D’ANAÏS GAUDUIN, DROITE À FOND DIRECTION FINLANDE

NR: Bonjour Mme Gauduin, pouvez-vous vous présenter ?

AG: Bonjour, donc je m’appelle Anaïs Gauduin, j’ai 28 ans et je travaille chez Trajectoire Racing.

NR: D’accord, et comment vous êtes-vous retrouvée dans le milieu du sport automobile ?

AG: Alors j’ai commencé à copiloter en avril 2017 à Neufchâtel pour rendre hommage à mon père, copilote de Frédéric Morel pendant une dizaine d’année.

NR: Avec qui avez vous commencé votre carrière de copilote ?

AG: J’ai commencé en 2017 avec Nicolas Jacques sur Citroën Saxo N2.

NR: Très bien, et depuis combien de temps copilotez-vous Marc Amourette ?

AG: Depuis Mai 2018 , lors du rallye de St-Lô.

NR: Et comment avez-vous appris le système de notes ?

AG: J’ai appris les bases avec mon père lorsqu’il recopiait ses notes, et depuis que je suis à la droite de Marc, je roule avec son système de notes.

NR: C’est un système qu’il a développé personnellement ?

AG: Oui je pense, et j’ai même décidé de le garder puisque ça marche très bien comme ça. *Rires*

NR: C’est Parfait dans ce cas. Sinon, avez-vous déjà piloté ?

AG: Oui, l’année dernière, pour mon anniversaire Marc m’avait engagé pour la Course de Côte de Pourville sur une Peugeot 208 R2.

NR: Aussi sympa qu’original ce cadeau.

AG: Oui. *Rires*

NR: Et si vous deviez choisir entre le pilotage en course de côte, et le copilotage en rallye, quelle discipline préférez vous ?

AG: A choisir je préfère copiloter, ça reste une passion.

NR: Ça demande de l’investissement personnel d’être copilote ?

AG: Oui ça en demande beaucoup.

NR: Et sinon, en tant que copilote, auriez-vous un moment qui vous a marqué dans votre carrière ? Comme une rencontre, une épreuve ou n’importe quelle expérience qui vous aurait impactée ?

AG: Sans aucun doute, la dernière épreuve qu’on a faite ! Le rallye de Finlande !

NR: C’est une expérience incroyable ! Avoir un équipage local parmi seulement 6 équipages français dont Sébastien Ogier et Eric Camilli sur des WRC et Adrien Fourmaux sur Ford Fiesta R2 ! Ça passe pas inaperçu chez nous ! Parlez nous de la Finlande, comment c’était ?

AG: C’est juste magnifique ! Des spéciales qu’on a pas par chez nous, forcément, et oui j’ai eu une chance incroyable de pouvoir faire ça avec Marc ! Ça va très vite, des bosses, encore des bosses et faut pas se louper c’est très important. Et après il y a la rencontre avec les grands pilotes, lors de la PowerStage on a eu un moment tous ensemble, c’était un agréable moment de passé avec les pilotes de haut niveau.

NR: Et sinon l’ambiance ? C’est un WRC donc c’est plus compétitif, ou au contraire plus convivial ?

AG: C’est vrai que l’ambiance est totalement différente de celle que l’on a chez nous, pour nous ça a été très convivial, on était présent pour prendre un max de plaisir et surtout pas se prendre la tête.

NR: C’est un rallye légendaire ! Quand on parle de la Finlande on a dans la tête l’image d’une voiture passant des virages à 140kmh tout en travers pour enchaîner sur un saut de 40 mètres entre les arbres, c’est mythique !

AG: C’est exactement ça, et c’est magnifique.

NR: Et vous l’avez dit les routes sont bien différentes que celles qu’on a chez nous, j’imagine qu’il faut s’adapter à ces conditions là, ça a été pour vous ?

AG: J’avoue que les débuts ont été assez compliqués pour moi mais je n’ai pas eu d’autres choix que de m’adapter à ses conditions. La chance n’était pas avec nous, une pièce nous a lâchée mais nous avons pu reprendre le lendemain, nous nous sommes éclatés !

NR: J’imagine bien. Sinon parlons un peu de votre année: Ronde du Jura sur la neige, Dieppe en 2e Division que vous remportez, Rallye Terre des Causses, qui compte pour le Championnat de France des Rallyes Terre où vous signez une belle sixième place scratch, aux portes du podium de classe, et maintenant la Finlande ! Vous avez la bougeotte et ça vous réussit assez bien ! Quels sont vos objectifs pour la prochaine saison ? Un championnat ? Une finale ? Une épreuve différente ?

AG: Il n’y a aucun projet de prévu pour l’instant.

NR: Comment définissez-vous les épreuves que vous allez faire ?

AG: Le choix des épreuves est généralement fait par Marc, par envie de découvrir.

NR: Et pour le reste de l’année, des épreuves de prévues ?

AG: Pour le moment on ne sait pas du tout, rien n’est prévu.

NR: Et sinon l’épreuve de vos rêves, ce serait avec quel Pilote, sur quel rallye et avec quelle voiture ?

AG: Marc !

NR: Déjà une bonne case de cochée ! *Rires*

AG: Ensuite, pourquoi pas une C3 R5, ça reste une belle auto.

NR: Performante.

AG: Très certainement.

NR: Mais bon le budget est au dessus aussi !

AG: Oui aussi ! *Rires*

NR: Et l’épreuve ?

AG: Mmmh pourquoi pas un autre Mondial ? Comme l’Angleterre ou quelque chose comme ça !

NR: Bonne idée ! Un rallye Terre ça vous va très bien en plus, vous y êtes à l’aise, vous avez d’ailleurs su le prouver au Terre Des Causses.

AG: Donc oui un autre mondial ce serait le top !

NR: Ce serait super de vous revoir sur un autre rallye mondial, ce serait intéressant. Sinon, avez-vous un rallye régional qui vous tient à cœur personnellement ?

AG: Le rallye de chez nous, Neufchâtel-en-Bray ! Le rallye de la maison !

NR: Vous y êtes à domicile ! Et pour terminer, auriez-vous un message à transmettre à quelqu’un ?

AG: Un grand merci à Marc…! Je voudrais remercier toute l’équipe d’assistance. Merci aux personnes qui nous suivent !

NR: Toute la grande famille du sport auto en fin de compte.

AG: Voilà oui, la grande famille du Rallye.

NR: Et bien Madame Gauduin je vous remercie beaucoup de m’avoir accordé de votre temps, en espérant vite vous revoir rouler.

AG: Merci encore, et bonne journée.

Interview écrite d’Anaïs Gauduin réalisée par Yohann Lagnel.